boum, schlouic
texte court, 2022

Durant l’été 2022, Passa Porta a confié la rédaction de ses réponses ’Out of office’ à douze écrivains internationaux. Des messages réutilisables par tous en guise de message d’absence. Le 24 juillet, Passa Porta publiait le message suivant - un texte issu d’un projet en cours, dont le titre de travail est ’Politique’ :

Bonjour,

je ne pourrai pas vous répondre car boum, schlouic, le flux s’est coupé. Voici le début.

Je me souviens de mon premier ordinateur. J’avais onze ans. Avant, il n’y avait pas cette grosse chose sur la table. De la concentration, elle prenait. Cette chose intrigante. Décevante. Je ne savais pas m’en passer. Devant les lumières, le temps passait et l’espace. Se dissolvait. Chaque seconde paraissait. Une découverte. Que je risquais. D’oublier. J’oubliais mes pieds. Ma tête grossissait. Mon corps mollissait. Mollissait comme un ver.

Au début c’était lent. Je m’impatientais. Ensuite, plusieurs fenêtres ont joué en même temps. Le flux faisait des fils invisibles. Je m’entourais de fantômes. La connexion ne sursautait plus. Ouf, je pourrais être alerte, s’il y avait une odeur de gaz, à 2.000 kilomètres.

Mais. Boum. Schlouic. Le flux s’est coupé. Il s’est détendu comme un arc à flèche, a lacéré l’air puis est retombé, serpent mort. Maintenant je suis éberlué. Tant de données, en un instant, ont disparu. Il faut déblayer à la main. Eau brûlée. Ça sent le plongeon. Je suis perdu. Je touche une pierre et dessus, de la mousse. Une mousse comme un animal à la plus pure des conversations.

(Si vous souhaitez faire partir ce message d’absence de vos propres boîtes mail, merci de mentionner : © Jérôme Poloczek, pour la Maison internationale des littératures Passa Porta, 2022)

NB : parmi les autres auteurs, Andrea Abreu, Haleh Chinikar, Hans Depelchin, Martin Michael Driessen, Rachida Lamrabet, Aurélie William Levaux, Alexandra Lun, Clémentine Mélois, Aya Sabi, Aleksandr Skorabokatov, Alexandre Valassidis