un caillou
texte, performance, 2020


FR

’Un caillou’ est une performance de 5 minutes et 3 phrases :

’Ma.
Ma vie.
Ma vie se.
Ma vie sera.
Ma vie sera trop.
Ma vie sera trop cour.
Ma vie sera trop courte.
Ma vie sera trop courte pour.
Ma vie sera trop courte pour gou.
Ma vie sera trop courte pour goûter.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma lan.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma langue.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma langue mu.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma langue mutée.
Dans les lèvres d’autres hommes, femmes, hommes-femmes, dont je ne toucherai jamais les peaux.
Ose.
Chose.
Que chose.
Quelque chose.
Ra quelque chose.
Tera quelque chose.
Rêtera quelque chose.
S’arrêtera quelque chose.
Donc s’arrêtera quelque chose.
Quand donc s’arrêtera quelque chose ?’

La performance est issue du texte ’Un caillou’, écrit pour la revue Sabir. Le thème de leur 2e numéro, l’accent, a inspiré un texte autour du patois :

’On parle patois dans des petits endroits. On parle patois dans des petits endroits qui sont grands. On parle patois où on n’est pas seul, où on est dans une famille qui dépasse la famille.
Des mots arrivent d’on ne sait d’où. Ça ondule. Les mots forment nos langues comme la pluie le caillou. Cailloux. Choses trouvées familières.
Retrouver quelque chose, le lancer au présent. Le mot qui trébuche va quelque part. Danse entre proches. Solidarité. Trouver un mot pour échapper au passé. Les recettes au four, dont on ne sait comment elles vont gonfler, sont patois. Museau, disent-elles pour dire : gars mignon dis donc, sa salive sur ma langue aurait un goût à goûter.
Ma vie sera trop courte pour goûter ma langue mutée. Dans les lèvres d’autres hommes, femmes, hommes-femmes, dont je ne toucherai jamais les peaux.
Quand donc s’arrêtera quelque chose ?’

Texte → Sabir
Performance : 21.02.2020, Théâtre Varia (Bruxelles)

EN

’Un caillou’ is a performance of 5 minutes and 3 sentences :

"My.
My li.
My life.
My life will.
My life will be.
My life will be too.
My life will be too short.
My life will be too short to.
My life will be too short to tas.
My life will be too short to taste.
My life will be too short to taste my.
My life will be too short to taste my mu.
My life will be too short to taste my muta.
My life will be too short to taste my mutated.
My life will be too short to taste my mutated ton.
In the lips of other men, women, men-women, whose skins I will never touch.
Op.
Stop.
Thing stop.
Mething stop.
Something stop.
Will something stop.
When will something stop ?

The performance comes from the text ’Un caillou’, written for the magazine Sabir. The theme of their second issue, the accent, inspired a text around dialect.

Text → Sabir
Performance : 21.02.2020, Théâtre Varia (Bruxelles)

JPEG - 54 ko